Sous-fédération

 

du personnel

 

de la manœuvre

 

Rapport annuel

 

   2016


 

Avant-propos du rapport annuel RPV 2016

Chères et chers collègues

Un rapport annuel est un rapport d’activité qui doit à la fois être d’actualité et refléter ce qui s’est passé. Je vais essayer de relever ce défi et je vais m’en tenir à quelques positions importantes. Par division, je vais résumer ce qui nous a préoccupés en 2016.

 

Groupe CFF

RailFit 20/30, ce projet va nous accompagner pour les 15 à 20 prochaines années. Il ne s’agit en réalité de rien d’autre que d’augmenter la productivité.

Les objectifs de RailFit 20/30 :

- des moyens de transport attractifs dans la chaîne de mobilité

- maintenir des prix stables pour la clientèle voyageurs

- dégager des marges de manœuvre supplémentaires pour le développement et l’innovation.

Pour y parvenir, il est prévu des économies de 1,2 milliard de francs jusqu’en 2020 et la suppression de 1'400 postes de travail, en majorité par des départs naturels.

Pour notre catégorie, c’est 237 équivalents plein temps (EPT) en moins dans les fonctions de manœuvre et une augmentation de 60 EPT dans les fonctions du nettoyage.

 

Infrastructure

Un « projet partiel » nommé Effort@Betrieb a été lancé dans le cadre de RailFit 20/30. Il s’agit d’optimiser les prestations d’Intervention et de la manœuvre à Infra. En été 2016, les tours du triage de Buchs ont été suivis par Cargo. Ceux qui ont suivi les tours ont trouvé des mesu­res d’économies, les temps improductifs avaient augmenté. Le team de projet formé de représentants de Cargo et de I-B a procédé à l’évaluation du résultat, trouvant qu’on pou­vait économiser une loc de manœuvre à RB Buchs. Gain sur les coûts d’environ 750'000 fr. Comme conséquence, les gens de la manœuvre d’Infra sont intégrés à Cargo et la ma­nœuvre du triage de Buchs est gérée par une seule division. Cela a été décidé par le team de projet et, au changement d’horaire de décembre 2016, les collègues ont passé d’Infra à Cargo. Pour une première année de transition, cela n’aura pas de conséquences direc­tes pour les collègues mais Cargo a d’autres profils professionnels qu’Infra. Ceci veut dire que, au cours de cette année de transition, les collègues doivent faire la formation d’agent de relevé des trains. Ce n’est pas simple pour des collègues qui, durant de longues années, n’étaient « que » ouvriers de manœuvre et voulaient au fond le rester. En même temps, cette formation et la réussite de l’examen a comme récompense un profil d’exigences amélioré. Nous allons accompagner ces collègues du RB Buchs et les soutenir pour qu’ils réussissent aussi l’examen.

 

Cargo

Dans un premier temps, les effets de RailFit 20/30 n’a aucune conséquence pour les collègues de la production. Ce sont avant tout les postes de l’overhead (bureaux) qui sont concernés. L’introduction du WLV 2017 a été préparée toute l’année par la direction de projet, avec plusieurs phases de perfectionnement. Ce projet apporte une meilleure qualité de planification aux clients de Cargo et aux teams RCP ainsi qu’une meilleure utilisation de la capacité des trains marchandises. Moins de trains marchandises c’est aussi moins de mécaniciens de locs. On verra plus tard si cet objectif est réalisable.

Division Voyageurs

En 2016, les unités OP-ZV et OP-RM ont été réunies en OP-ZBS = mise à disposition des trains. Il s’en est suivi que les profils professionnels ZBS 2016 ont été élaborés par la CoPe, sans répercussion sur le système salarial actuel.

Effets pour les nettoyeurs :

        Unification et harmonisation des fonctions des anciens employés d’exploitation (« ex-RM ») et des spécialistes nettoyage (« ex-ZV »)

        Le personnel du nettoyage dans les halles va aussi travailler dans les faisceaux de voies et vice-versa

        Définition unifiée de la fonction « spécialiste cleaning »

Effets pour le personnel de la manœuvre :

        Orientation du profil professionnel sur l’évolution à la manœuvre (augmentation de la navettisation, recul des prestations de manœuvre)

        Optimisation de la productivité des tours de manœuvre et de véhicules-moteurs (par ex. par l’intégration de prestations de nettoyage)

        Différenciation du profil « mécanicien cat A 40 » pour fonctions avec ou sans tâches de préparation des trains (méc cat A 40 et méc cat A40 ZV)

Le tunnel de base du Gothard (TBG) a été ouvert aux trains voyageurs pour le changement d’horaire de décembre 2016. Ce qu’on craignait s’est réalisé : avec la navettisation des trains au Tessin, ZBS a dû réduire les effectifs du personnel de manœuvre.

Les 3 spécialistes manœuvre de Chiasso ont été déplacés à Bellinzona.

Après l’ouverture du TBG, il n’y a plus que 21 postes à la manœuvre P au Tessin contre 26 auparavant. 5 collègues ont trouvé une autre occupation en changeant de division.

 

Sous-fédération RPV 

Comme vous voyez, chers collègues, le travail n’a pas manqué à la Commission centrale RPV en 2016 et ceci avec un sous-effectif de 2 collègues. Le travail ne va diminuer à l’avenir, c’est pourquoi nous avons absolument besoin de collègues engagés et qui sont prêts à se mouiller pour l’avenir du personnel de la manœuvre. Nous nous réjouissons d’avance pour tout contact, même s’il s’agit seulement de faire un essai car nous vous donnons la possi­bilité de voir ce que nous faisons et de respirer l’air de la Cce. Vous pourrez alors décider si vous voulez intégrer notre équipe. Les femmes aussi sont les bienvenues.

 

J’exprime ici mes sincères remerciements à mes collègues de la Cce RPV pour leur collaboration efficace et pour leur soutien en 2016.

 

Votre président central RPV

Hanspeter Eggenberger

 


 

Commission centrale et Comité central

 

En 2016, la composition des organes dirigeants de la Sous-fédération RPV était la suivante :

 

Commission centrale (Cce) :

Président central                                             Hans-Peter Eggenberger, Buchs SG

Vice-président                                                 Danilo Tonina, Schaffhausen

Caissier central                                                Heinz Schneider, Werdenberg

Secrétaire central                                             Bruno Kirchhofer, Münchenstein

Membre-adjoint                                                vacant

Membre-adjoint                                                vacant

 

          

 

Comité central (CC) :

Commission de gestion SEV                            Werner Graf, Langnau im E.     

Représentant Suisse romande                          Michel Tochtermann, Grand-Lancy/GE

Représentant Suisse italienne                           Yuri De Biasi, Novazzano

Président de la Journée de la manœuvre (all)     Roger Amsler, Staffelbach

Membre du CC et webmaster                            Richard Schlegel, Trübbach

 

Commission de gestion (CG) :

Membre CG                                                                 Markus Zwahlen, Schwarzenburg, jusqu’à l’AD 2016

Membre CG                                                                 Alexander Clemenz, Susten

Membre CG                                                                 Daniel Purtschert, Littau                       

Membre CG                                                                 Fritz Zimmermann, Luzern

Membre CG                                                                 Markus Schmid, Mettlen dès l’AD 2016

                                                                                 

Comité SEV                                                               Hans-Peter Eggenberger, Buchs SG

                                                                                  Danilo Tonina, Schaffhausen

Remplaçant                                                                 Gebhard Hutter, Trimmis

 

Migration :                                                                  Juan Jose Colomer Grau, Zürich

 

Représentante des femmes                                         Guiditta Purtschert, Littau

 

Commission centrale

La Commission centrale s’est réunie 10 fois à Buchs SG au cours de l’année sous revue. Elle s’est occupée de l’organisation de l’AD, du CC et de la conférence des présidents ainsi que des affaires des CFF, de la CoPe et des sections.

 

 

Cours de formation

Un cours de formation a eu lieu en 2016 sous le thème « Comment je recrute dans ma section ». Il n’y a malheureusement qu’une poignée de collègues qui ont répondu à l’invitation. Le cours était obligatoire pour les responsables du recrutement. Elena Obreschkow a dirigé ce cours et expliqué l’importance du recrutement pour l’avenir.

 

 

Evolution des effectifs

Les effectifs en chiffres :

Au 31.12.2015 la RPV comptait 1'293 membres.

Au 31.12.2015 la RPV comptait 1'287 membres.

43 nouveaux membres ont été recrutés dont 20 par la section RPV Zurich. Bravo !

 

 

Décès

Les collègues suivants nous ont quittés pour toujours en 2016 :

 

Prénom et nom                       Section                                  Année de naissance

Martin Ziehler                          RPV Zurich                           1961

Mirco Cereghetti                     RPV Ticino                            1965

Roland Higy                            RPV Basel                            1958

Nous honorerons leur mémoire comme celle de tous les syndicalistes qui sont décédés en 2016.

 

 

Journée de la manœuvre Plateau - Est

61 collègues et 5 invités ont été accueillis à la Journée de la manœuvre.

Nicolas Perrin (CEO CFF Cargo) a présenté sa vision de l’avenir de CFF Cargo. Pour les collaborateurs, il est essentiel de savoir où les mène le navire. Perrin souligne qu’en 2016/2017, la stabilisation de CFF Cargo est l’objectif prioritaire. La modernisation est poussée en parallèle. Cargo s’est fixé trois points essentiels : WLV 2017, mise en service du TBG et industrialisation 4.0. Il est dès lors juste et important que les collaborateurs – et pas seulement les clients et les cadres - soient intégrés dans les processus de changement, qu’on les écoute et qu’on tienne compte de leurs retours d’expérience. A la fin de son exposé, Perrin remercie les personnes présentes pour le travail qu’ils accomplissent.

Le président central Hanspeter Eggenberger informe sur les derniers développements aux CFF. L’introduction du projet Caros et aussi celle des BAR RCP prennent du retard. L’intégration du système standard Caros dans l’environnement de CFF Cargo est plus difficile que prévu et n’est pas terminé. La répartition des vacances et la saisie des temps de travail fonctionnent et sont introduites. Actuellement la radio LISA est dans la phase des tests d’intégration et d’exploitation. Une analyse des activités a été mise en place à l’Infrastructure dans Railfit 20/30. Les sites de la Défense d’entreprise / Intervention sont réexaminés. Les négociations sur les BAR à P-OP-ZBS (R 134.1) sont terminées, elles ont été signées lors d’une petite manifestation.

Ralph Kessler, président CoPe P et Groupe, explique dans quels projets la CoPe Groupe est impliquée. Elle accompagne la prévention des suicides, le groupe de travail Amiante, la formation pour l’axe du Gothard, etc. Nous apprenons aussi que le Medical-Service (Service médical des CFF) a été externalisé à des privés pour le 01.07.2017. Une transposition de la plateforme électronique de formation (e-learning) resp. Avendoo 14 sur le Système de management de formation (LMS) basé sur SAP est envisagé. Après les élections complémentaires à P-OP ZBS Zurich et à Est/RICO, un mandat de la manœuvre et un du nettoyage ne sont pas pourvus.

Alex Brunner, CoPe Groupe Cargo, explique que dans RailFit 20/30 les collaborateurs et collaboratrices de Cargo Overhead sont informés et accompagnés par la CoPe. Une commission des consignes (APK) est mise en place pour chaque site. Le système des points est revu en lien avec le règlement des vacances. Pour terminer, Brunner fait l’éloge de la collaboration entre le SEV (Communauté de négociations) et la CoPe.

La prochaine Journée de la manœuvre aura lieu le 8 avril 2017 à l’Hôtel Arte à Olten.

 

 

 

Séance du Comité central (CC)

Le président central HP Eggenberger a accueilli le CC à Schaffhouse et a donné des informations sur toutes les divisions.

Groupe : La radio LISA devrait maintenant être livrée, les défauts devraient être réparés. Les premiers tests ont eu lieu et sont positifs. Les locs de manœuvre vont être équipées pour la communication avec LISA. Les nouvelles annonces ESQ sont en ligne depuis le début de l’année et remplacent l’ESI. L’app a été retravaillée, moins à tipper, des annonces plus précises, ces deux améliorations sont saluées.

Cargo : WLV 2017 a été présenté. Ce sera un des plus grands changements dans l’histoire de CFF Cargo. La gestion opérationnelle RCP (ORS) va être mis en place, les personnes concernées ont donné leurs priorités quant à l’endroit où ils souhaitent travailler à l’avenir.

Infra : La fermeture des gares de triage (RB) de Däniken et Mülligen à fin 2016 est sacrosainte. Pour les collègues de Däniken, des solutions ont été trouvées. Le triage de Mülligen est repris par Cargo.

Voyageurs : La qualité des annonces de dérangement est insatisfaisante, par ex. on an­nonce une ampoule défectueuse mais sans décrire laquelle alors qu’il y a 96 ampoules sur le véhicule-moteur en question. Les BAR P-OP ont été élaborées avec la Communauté de négociations. Il reste quelques points à régler.

Interne RPV : Les collègues temporaires qui travaillent depuis des années à P-OP et attendent une titularisation sont mécontents car on les licencie pour des motifs parfois farfelus. Les CFF contournent ainsi la CCT, ce qui est incompréhensible. Les comptes 2015, le budget 2017 et le rapport annuel ont été discutés. Des élections pour la période 2017 – 2020 sont prévues à l’AD. Ce sont en règle générale des réélections mais il y a parfois des élections disputées lorsqu’il y a plus de candidats que de sièges.

 

 

Assemblée des délégués (AD)

Le 25 mai 2016 à Berne, restaurant Schmiedstube, le président central Hans-Peter Eggen­berger a salué les délégués et les invités à la 119ème Assemblée des délégués RPV. Une bienvenue spéciale a été adressée à Markus Fischer et Philipp Hadorn du SEV. Les élections pour la prochaine période administrative de la sous-fédération étaient le point fort de l’AD. La Commission centrale et le Comité central se représentaient pour une nouvelle période.

Le représentant de la Suisse romande Michel Tochtermann se met à disposition pour une année de plus, il est élu à l’unanimité. Dès que son successeur sera connu, une élection complémentaire sera organisée. Cette décision est adoptée à l’unanimité.

Werner Graf est confirmé à l’unanimité pour sa dernière période à la CG-SEV.

Trois candidats se sont annoncés pour le poste de réviseur remplaçant à la CG-RPV : Landolt Nanzer (RPV Brigue), Markus Schmid (RPV Thurtal), Roland Zehentner (RPV Suisse orientale). Markus Schmid est élu avec 22 voix et la majorité absolue. Richard Schlegel (webmaster de la page internet RPV) n’a pas démissionné. Le candidat Simon Müller (RPV Winterthur/Schaffhausen) qui s’intéresse au poste s’est excusé. Le webmaster est réélu à la majorité absolue et sans opposition.

Antonio Gisondi a démissionné pour raisons de santé. Juan Jose Grau (RPV Zurich) est élu comme nouveau représentant RPV à la commission de la migration. Giuditta Purtschert (Commission des femmes) est réélue à l’unanimité pour une nouvelle période.

La liste des délégués à la Conférence CCT pour la période 2017-2020 a été mise au net par Bruno Kirchhofer, coordinateur CCT. Ces délégués ont été élus en bloc et à l’unanimité.

 

Liste des délégués à la Conférence CCT :

Cargo :

D. Tonina, R. Amsler, J. Schüpbach, H. Zweifel, D. Winkelmann, F. Bieli, F. Garcia

CFF :

De Biasi, R. Umbricht, G. Lupica, W. Ritz, F. Zimmermann, Ch. Brühlhart, A. Zimmermann

 

Liste des délégués à la Commission CCT :

Cargo :

R. Amsler

 

CFF :

CH. Brühlhart, R. Umbricht

 

 

Conférence des présidents

RailFit 20/30 concerne chacun de nous ; 165 postes doivent être supprimés à la manœuvre. Si quelqu’un pense que cela n’est pas pour lui, il se trompe ou il est proche de la retraite. Le 10 octobre c’est par ces mots que le président central (PC) a ouvert à l’Hôtel Brenscino de Brissago la conférence annuelle des présidents. Le PC a informé sur les affaires des CFF et du SEV.

Les 120 ans de la sous-fédération RPV seront fêtés samedi 24 juin 2017 sur le Lac des Quatre-Cantons. Les questions d’organisation sont au point. 5 personnes par section peuvent participer, il n’y aura pas de doublons, par ex un membre Cce est simultanément président. Si nous fêtons maintenant, c’est que de nombreux collègues sont encore en service actif. Dans 5 ans, une grande partie d’entre eux sera pensionnée.

Dans ce contexte, l’avenir de la sous-fédération RPV était aussi en discussion. En 2020 il n’y aura plus que 2 collègues à la Cce. On cherche des personnes qui viennent tester le travail de la Cce. Il faut qu’ils viennent jeter un coup d’œil aux affaires et se fassent une idée. L’objectif est qu’ils soient prêts pour la prochaine période. C’est notre défi et il va nous occuper ces prochaines années. Le but de rester indépendants n’est pas contesté.

Un grand merci à Patrick Rouvinez pour son excellent travail de traducteur en simultanée.

 

 

Migration

Antonio Gisondi, représentant élu de la migration à la RPV, a donné sa démission pour raisons de santé. Son successeur Juan Jose Colomer, de la RPV Zurich, a été élu à l’AD 2016.

 

 

Communications SEV

La « décision 25 » est arrivée entre les mains du tribunal arbitral qui a donné raison au SEV : l’incorporation des conducteurs de véhicules-moteurs n’a pas été faite de manière correcte et complète. Le dispositif du jugement manque encore. L’initiative « Pro Service Public » a été refusée en votation populaire car, contrairement à son titre, elle était tout sauf une protection du service public. Autre votation importante : l’initiative AVSplus a malheureusement été rejetée en votation. Le 10 septembre a eu lieu à Berne une grande manifestation organisée par l’USS. Les 20’000 participant(e)s ont manifesté contre la politique de la droite et du centre. Ils veulent vraiment nous faire travailler plus longtemps et réduire nos rentes. Que même de jeunes politiciens de ces partis entonnent le même refrain est totalement incompréhensible pour nous. Les retombées de cette votation n’ont pas tardé à se manifester à la Berne fédérale et on ne s’étonne pas qu’on ne parle actuel­lement que de relever l’âge de la retraite et de baisser les rentes en réduisant le taux de conversion. Hommes et femmes travailleront plus longtemps et paieront plus de cotisations. La politique de la peur prônée par le centre droit a une fois de plus réussi à tromper les Suisses avec toujours les mêmes arguments : nous ne pouvons pas nous offrir cela, nous sommes un pays si pauvre !

RailFit 20/30 suppression de 1'400 postes de travail. A la conférence CCT nous avons voulu sonder les participants. Beaucoup ont montré de l’égoïsme et pensent « cela ne me concerne pas ». Mais il ne s’agit pas que de supprimer des postes, il s’agit aussi d’argent, entre autres du report de la prime de risque sur le personnel, de péjoration dans le domaine de l’invalidité professionnelle, etc. Quand on donne des mandats à une entreprise discutable comme McKinsey, on doit se demander si les CFF ont oublié le grounding de Swissair car c’est précisément cette entreprise de conseil qui était en cause et ce n’est qu’un exemple. Les CFF ont commencé par créer des centaines de postes non-productifs pour constater ensuite qu’ils ont trop de postes dans l’overhead. Qui va mener ce projet de suppressions ? On n’est pas loin de penser qu’il s’agira à nouveau de personnes non-productives qui vont procéder à nouveau à une réorganisation, la millième au moins, et que ce sera à nouveau le personnel qui trinquera, avec mise en danger de la sécurité lorsque ce seront des postes productifs qui seront supprimés.

La résistance du personnel CFF, avec le SEV en pointe, a payé. Si vous ne vous étiez pas opposés à la suppression de fait de l’invalidité professionnelle et contre le transfert de la moitié des cotisations de risque de la Caisse de pensions, la Direction des CFF aurait mis ces mesures en œuvre. La prise en charge de l’invalidité professionnelle reste comme elle est jusqu’en 2022. Les CFF ne peuvent rien y changer sans conduire des négociations avec nous. La Direction des CFF avait dénoncé l’accord sur l’invalidité professionnelle pour fin 2016. Le résultat de la négociation est très bon car sans cet accord la plupart des travailleurs qui ne peuvent plus exercer leur travail pour raisons de santé n’auraient plus eu de protec­tion. Les CFF doivent maintenant parler aux partenaires sociaux s’ils veulent changer quelque chose à l’invalidité professionnelle. Pour les cotisations de risque à la Caisse de pensions, la disparité reste mais le personnel ne participe dès 2017 qu’avec env. 0,4% de son salaire brut (0,5% du salaire assuré). L’employeur supporte ¾ de la prime, les assurés ¼. Jusqu’ici les CFF payaient la totalité de la prime de risque. La Direction des CFF souhaitait une répartition 50:50. Dès le 1.01.2017 la Caisse de pensions CFF supporte elle-même ses coûts d’administration. Jusqu’ici, ils étaient pris en charge par les CFF. Par ailleurs un nouveau groupe d’experts va analyser le processus de réintégration aux CFF, avec pour objectif de simplifier ce processus et d’améliorer la réintégration.

Après des années de pertes financières, le SEV a vendu l’Hôtel Brenscino à la REKA. Celle-ci a repris le personnel 1:1 aux mêmes conditions d’engagement.

 

 

Communications CFF

Division P : Le logiciel Sopre n’est toujours pas en service pour la planification de la manœu­vre. Les négociations avec les 310 fournisseurs des CFF ont permis d’économiser 25 millions de francs. Les BAR P-OP ZBS ont pu être signées le 1.04.2016 (R 131.4 en vigueur dès le 11.12.2016). L’ouverture du Tunnel de base du Gothard dès le changement d’horaire et la navettisation accrue provoqueront des changements au Tessin. Les profils professionnels à P-OP-ZBS sont discutés actuellement avec la CoPe. Il faut espérer qu’une amélioration du niveau d’exigences en sortira.

Infrastructure : Les gares de triage de Bienne, Olten et Rotkreuz ont changé d’affectation depuis 2009. A fin 2016 Infra renonce à manœuvrer à Däniken et Zürich Mülligen.

CFF Infra concentre ainsi les manœuvres dans cinq gares : Limmattal, Lausanne, Basel, Chiasso et Buchs SG. Cette division est responsable de fournir des prestations de manœuvre dans les gares de triage des CFF sans discrimination.

La planification et la fourniture de la prestation complémentaires « manœuvre dans les gares de triage » est l’affaire de CFF Cargo dans les triages du Limmattal et de Lausanne depuis 2015. Dès le 1.01.2017 c’est aussi le cas à Buchs RB. Le personnel de la manœuvre passe ce jour-là à CFF Cargo. Restent à Infrastructure les activités de la planification, de la disposition et de la circulation des trains. Celle-ci comprend la desserte des postes d’aiguillage et poste directeur et toutes les activités liées à la circulation des trains y compris la bosse de débranchement. Infrastructure a mis en évidence son approche stratégique. Elle veut réduire et améliorer ses coûts totaux en collaboration avec les autres entreprises de transport concessionnaires (ETC). Elle veut développer le réseau de de manière durable et garantir son entretien et son exploitation. Elle veut promouvoir de manière ciblée le savoir-faire ferroviaire et l’innovation dans la planification, l’entretien et l’exploitation du réseau et se concentrer sur le marché suisse. Des accompagnements de tours ont été effectués pour vérifier l’efficacité et la productivité des prestations de travail, avec pour objectif de mettre en œuvre les synergies.

Cargo : Le nouveau système de planification Caros de la firme allemande IVU.Rail n’a mis en exploitation, depuis sa présentation en 2013, que le web client, la répartition et les décomptes du temps de travail, parce qu’il fallait bien remplacer SPX. One ORS pour chaque domaine de la production est en service depuis septembre. WLV2017 a été mis en place au changement d’horaire. C’est le plus grand changement en trafic marchandises depuis que Cargo existe. Le client est fortement impliqué dans ce processus. Dans diverses gares et stations, on manœuvre de nuit. Comment la population réagira-t-elle au bruit, on ne le sait pas encore.

One ORS a été introduit au 1.09.2016 à l’opérationnel de RCP (production régionale Cargo). Cela signifie que chaque domaine de la production est un ORS. En divers endroits, il y a en plus une ORL (direction opérationnelle de la manœuvre) en soutien de l’ORS.

 

Groupe : Après 8 ans de « développement », la radio LISA entre en phase d’utilisation pratique. Le 1.01.2016, le nouveau système ESQ (remplacement du système ESI) est entré en exploitation. Pour chaque type d’annonce, on trouve de brèves instructions sur la page intranet d’ESQ. Le supérieur est responsable de la qualité des annonces. Il doit vérifier l’annonce avant de l’envoyer, il peut corriger lui-même l’annonce ou la renvoyer à celui qui l’a établie. L’annonce retournée est signalée par mail. L’app a été retravaillée, moins à tipper, des annonces plus précises, ces deux améliorations sont saluées. Les annonces confidentielles sont intégrées dans l’app. Le projet RailFit 20/30 a des effets sur l’overhead et sur les postes de cadres moyens et, comme il fallait s’y attendre, aussi sur le personnel de production. La suppression de 1’400 postes est prévue ainsi que le report de la prime de risque sur le personnel et une péjoration dans la couverture de l’invalidité professionnelle, ce qui a été combattu avec succès. Le tunnel de base du Gothard (TBG) a été ouvert au trafic voyageurs en décembre 2016, c’est le plus long tunnel d’Europe. Un chef d’œuvre qui a coûté quelques milliards mais a créé de nombreuses places de travail et abrégé les temps de voyage vers le sud de la Suisse.

 

Pour le rapport annuel :
Danilo Tonina, vice-président SEV-RPV